L’eSport est une pratique qui se développe de plus en plus et se médiatise en France. Le sport électronique commence à gagner sa place et être perçu comme un « vrai » sport. Fédérations, athlètes rémunérés, coachs, sponsors, diffuseurs et compétitions internationales le cadre ressemble à celui de n’importe quel sport. D’ailleurs les clubs de football professionnels ont créé cette année leurs équipes eSport (Monaco, PSG, FC Nantes…). Aujourd’hui nous avons voulu vous présenter une startup qui a rejoint le célèbre incubateur sportif parisien Le Tremplin. Il s’agit de BeatMe,  la toute dernière appli d’eSport qui permet de défier des joueurs online tout en gagnant de l’argent. Kévin Le Cam, co-fondateur et CMO de BeatMe, a répondu à nos questions.

 

Peux-tu présenter ton rôle dans la startup?

Hello, je suis co-fondateur et associé de BeatMe avec Stanley (CEO) et Raion (CTO). De mon côté, je suis en charge du Marketing et de la communication (CMO). Le gros de mes missions consiste en l’acquisition et la rétention des utilisateurs de l’appli.

 

Quel constat a amené à la création de BeatMe?

Nous nous sommes posés la question : « Comment être récompensé et valorisé pour mes compétences sportives ou esportives ? ». Puis nous nous sommes concentrés sur l’esport, domaine qui correspondait parfaitement aux envies de chacun des membres de l’équipe.

 

A quel besoin répond la startup?

BeatMe permet aux joueurs de se défier depuis leur canapé et de se récompenser après une victoire, chose impossible jusqu’à présent. C’est aussi l’alternative au « fameux mc do » que l’on se paye entre amis après une partie 🙂

 

Quelle a été l’une des premières problématiques dans votre développement, et comment y avez-vous fait face ?

Pas tant une problématique qu’une envie d’évoluer dans un cadre propice à la bonne évolution de BeatMe, nous nous sommes mis en quête d’intégrer un Incubateur de startups. Notre objectif était d’obtenir un accompagnement de la part de professionnels des startups et de pouvoir partager nos locaux avec d’autres startups. Nous sommes aujourd’hui heureux d’avoir pu intégrer le Tremplin, incubateur du sport à Paris.

 

Quel est le business model de BeatMe ?

La grande force de l’application BeatMe est de mettre en relation rapidement des joueurs possédant même jeu et console. Nous avons pour ambition de réunir et de rendre les joueurs Fair-Play. Une fois le match terminé, le perdant récompense le gagnant avec une somme fixe (4,75€ au gagnant et 0,25€ pour les frais de service BeatMe). Le gagnant empoche alors 4,5€ et reverse lui aussi 0,25€ de frais de service.

 

De quelle manière communiquez-vous auprès de votre communauté ?

Depuis la création de BeatMe il y a 9 mois, nous avons appris à connaitre notre communauté et à beaucoup échanger avec elle, notamment sur les réseaux sociaux. C’est via ce canal que nous pouvons encore aujourd’hui enrichir l’application de leurs retours et recommandations suite à leur expérience de jeu.

 

Une anecdote à nous raconter?

Lors d’un tournoi que nous avons organisé afin de rencontrer notre communauté, nous avions formé un binôme BeatMe avec Stanley. Nous sommes sortis dès le premier match à élimination directe avec un 5-0 dans les dents. Ce n’est pas parce qu’on est passionné de jeux vidéo qu’on est forcément très bon… 🙂

 

Que penses-tu de l’évolution de l’esport en France?

Nous sommes évidemment contents que l’esport prenne de plus en plus de place en France et en Europe. Que des grands groupes et des clubs de sport « traditionnels » s’investissent dans l’esport est forcément positif pour sa démocratisation auprès du grand public. Beaucoup de choses sont apparues ces derniers mois, mais nous espérons que le meilleur est encore à venir.

 

 

Des futurs recrutements prévus?

Nous sommes super contents car nous venons tout juste d’embaucher notre 1er développeur pour épauler notre CTO. Et à côté de ça, nous accueillons très vite un nouveau stagiaire au pôle Communication.

 

Avez-vous des projets particuliers?

Le mois dernier nous sommes passés de la version beta fermée à beta ouverte de l’appli sur Google Play. Toute notre énergie est aujourd’hui concentrée sur la V1 de l’application qui comprendra de nouvelles fonctionnalités (ajouter un ami, multi-joueurs, multi-jeux, etc.) et qui sera aussi disponible sur IOS.

 

Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui se lance dans la création d’une startup?

Deux éléments incontournables : se lancer au bon moment et avec les bonnes personnes.

 

Merci à Kévin d’avoir répondu à nos questions. On lui souhaite à lui et son équipe du succès et de belles victoires en 2017 avec BeatMe!

Vous voulez que votre startup soit présente dans cette rubrique?

CONTACTEZ-NOUS