En France, 2016 a été l’année des stades connectés avec l’EURO 2016. D’autres tendances devraient apparaître ou se renforcer en 2017. Si vous êtes étudiant ou professionnel dans le secteur du sport, gardez bien en mémoire ces 5 tendances pour 2017, elles pourraient vous inspirer de belles innovations sportives…

 

Le sport féminin

Dans une industrie sportive stéréotypée par les hommes, le monde du business du sport commence à subir des changements. Les femmes en tant qu’athlètes sportives et les fans prennent un poids de plus en plus important dans le marketing du sport.

Ainsi, selon une étude récente de Repucom, le sport féminin en France présente un véritable potentiel de croissance.

« Ce changement de paradigme pour les Français se manifeste par une demande clairement exprimée pour davantage de sport féminin à la télévision. Les fans, qui sont au cœur de l’équation du marketing sportif, demandent plus de sports collectifs à la TV, c’est une opportunité positive. Le sport féminin offre aux marques des possibilités nouvelles et complémentaires pour se connecter à leurs consommateurs. » Bruno Lalande, directeur de la Stratégie EMEA de Repucom

Le football féminin est l’exemple parfait de ce changement. Ces 4 dernières années, ce sport est de plus en plus médiatisé parce que le niveau s’est amélioré et il y a une demande évidente des téléspectateurs et fans. On voit des sportives et footballeuses se démarquer et attirer l’attention des marques grâce à la gestion parfaite de leur image sur les réseaux sociaux notamment.

Aux Etats-Unis la NFL a publié une nouvelle campagne,  » Le football et la famille» et pour la première fois, les femmes et les enfants sont les seuls en vedette – pas d’hommes et pas un maillot rose !

La Coupe du Monde Féminine de Football est devenue l’événement football le plus regardé dans l’ histoire de la télévision américaine (dépassant même les audiences de la finale NBA !).

L’eSports

Si quand je dis « eSports » vous pensez à l’adolescent en train de jouer aux jeux vidéo au fond de sa chambre, il est temps de vous documenter sur l’esports car vous êtes bien loin de la réalité !

Pour commencer, qu’est-ce que l’eSports ? Il s’agit de la pratique d’un jeu multi-joueurs en réseau.

Plusieurs universités américaines ont déjà incorporé l’eSports dans leurs programmes de bourses universitaires. De nombreuses marques internationales comme Coca-Cola et American Express utilisent l’eSports pour communiquer. L’Équipe 21 a lancé son propre Championnat de football sur console de jeu, la E-Football League.

Mais pourquoi ce sport virtuel intéresse-t-il autant les marques, les médias (TF1, Canal +) ?

  • Une cible jeune
  • Des milliers de pratiquants
  • Des tournois attirant des milliers de spectateurs

Voici 3 points qui permettent en partie de comprendre l’intérêt des différentes parties prenantes pour l’eSports. Ce sport virtuel vise principalement les millennials : un public jeune qui nécessite des stratégies de communication assez complexes. On voit alors apparaître des agences de communication spécialisées dans l’eSports, de plus en plus de placement produit, les commentateurs et joueurs deviennent de véritables personnalités à suivre – pour ne citer que Bruce Grannec qui joue à FIFA – L’eSports est donc devenu un véritable business pour le marketing du sport.

Non seulement l’eSports est en plein essor mais il est aussi sur le point de devenir l’un des sports les plus populaires du 21ème siècle. Le métier de joueur professionnel de eSport est en devenir.

 

 

Statistiques, Recherche et Technologie

Cela fait à peu près une dizaine d’années que le travail des analystes vidéos et statistiques est reconnu dans les meilleurs clubs d’Europe. Champion d’Angleterre en 2016, le club de Leicester a mis en lumière l’importance des statistiques dans le football. Ce sont les statistiques qui ont conduit le club a recruter Riyad Mahrez, joueur de deuxième division française et Jamie Vardy , footballeur en cinquième division anglaise! Claudio Ranieri a mis en place une véritable organisation scientifique du football. Pour recruter le milieu de terrain Ngolo Kanté, c’est le nombre d’interceptions réalisées par le jeune Français qui a été étudié.

Désormais, les meilleurs clubs ont copié certaines méthodes de Leicester City. Les joueurs les plus rapides d’Angleterre ont été recrutés, une chance pour Ranieri qui a basé son jeu sur la contre-attaque plutôt que la possession de balle. Cette belle histoire rappelle l’histoire racontée dans le film Le Stratège et le livre Moneyball.

 

Réalité virtuelle

Aujourd’hui un supporter lambda s’assoit dans son canapé devant la TV et regarde Messi dribbler. Demain, ce même supporter sera au plus près de l’action. Quand on regardera un match en mode réalité virtuelle, probablement dans un ou deux ans grâce aux lunettes de réalité virtuelle, on aura l’impression d’être assis sur le terrain du FC Barcelone aux côtés de Messi dont la course nous frôlera. On sera si près, qu’on pourra presque toucher le ballon! On verra ce qu’il voit et entendra ce que les défenseurs lui disent.

La réalité virtuelle nous mettra au cœur de l’action sportive, ce que ne peut pas faire la télévision traditionnelle. Le must de la fan experience!

La réalité virtuelle doit être appréhendée par les clubs de sport mais également tous les acteurs du sport digital : télévision, marques de sport…

L’ AS Monaco a dévoilé son nouveau maillot AWAY à travers un projet innovant et inédit : une vidéo en 360°.

M6 a impressionné lors de l’EURO 2016 en utilisant la réalité virtuelle pour les interviews des joueurs et en « téléportant » ses journalistes sur les stades de l’Euro 2016.

 

Les incubateurs sport

On parle de plus en plus des stades connectés et l’EURO 2016 a mis en lumière ces stades véritables lieux de vie et de spectacle où le supporter est accompagné avant, pendant et après un match de son club de football préféré. Certains clubs de sport professionnels ont décidé d’innover en créant un véritable lien entre l’entreprise et le stade. Dans un désir d’innovation et de révolution digitale, des accompagnements de startups ou des évènements digitaux sont mis en place dans les stades. Voici trois exemples réussis de ce désir d’innovation et de connexion entre startups et stade.

  • Le hackathon du Stade Malherbe de Caen

Le club de Ligue 1 voulait s’adapter aux nouvelles tendances de consommation du football. Dans ce contexte, un hackathon de 1 jour réunissant développeurs, designers, marqueteurs, artistes et étudiants a été mis en place. L’objectif était de réfléchir sur des idées innovantes permettant aux spectateurs de vivre en temps réel, à l’intérieur des stades, une expérience connectée. Le club normand a proposé des pistes de réflexion :

  • Salon connecté
  • Réflexion sur le servicing (restauration, buvettes…)
  • Développement d’un système « cashless » (création et utilisation d’une monnaie unique)
  • Expérience « Match Day » en lien avec la performance sportive réalisée par les joueurs en temps réel
  • Connectivité dans le stade (wifi, bornes…)
  • Développement d’un service ticketing via smartphone
  • Application pour faciliter le parcours des supporters avant, pendant et après les matches.

  • Le pôle d’innovation Sharks (R)evolution & Development

Afin d’être précurseur en termes d’innovation et d’accélérer son développement, Antibes SHARKS Côte d’Azur, club de basket Pro A a lancé un pôle d’innovation dénommé SHARKS (R)EVOLUTION & DEVELOPMENT autour du sport santé et du numérique. Dans un objectif d’économie collaborative, de partage et de synergies, le club a sélectionné des startups qui s’inscrivaient dans ce projet sport/santé/digital. L’idée était également d’avoir un lien avec le développement territorial grâce à l’innovation.

 

  • L’accélérateur Allianz au coeur de l’Allianz Riviera

L’accélérateur Allianz est un espace de 500m² au sein du stade Allianz Riviera de Nice. Créativité et échanges sont favorisés au sein de cet espace de co-working. Les startups sont accélérées sur 5 mois et bénéficient d’un réseau d’experts, mentors et investisseurs. Les startups qui candidatent (voir ici) doivent avoir une activité liée au big data, à l’économie du partage, aux objets connectés, à l’insurtech ou à l’e-travel.

 

Vous l’aurez compris, en 2017, startups et sport devraient se connecter dans les stades et à l’extérieur. Il faudra penser digital avec la réalité virtuelle et l’eSports. Certains clubs comme le PSG ou l’AS Monaco ont d’ailleurs déjà créé leurs équipes de gaming. Pour prendre le dessus sur l’adversaire, les statistiques auront tout leur rôle à jouer. Quand au sport féminin, son développement va s’accélérer. On pense notamment au football féminin et aux clubs qui n’ont encore pas de section féminine. Avec l’arrivée de la Coupe du Monde 2019, les projets de développement du football féminin devraient se multiplier.