Nous avons interviewé Kévin Boirel, un étudiant Lyonnais qui a décidé de lancer sa startup sport. Il nous explique son parcours, sa motivation à se lancer dans l’entrepreneuriat et le concept de FIT SHARE. 

 

 

Peux-tu présenter ton parcours?

Bien sur avec plaisir !  J’ai obtenu un DUT GEA (gestion d’entreprise) et j’ai poursuivi avec une Licence Business & Administration à Glasgow en Erasmus. Cette année, je me suis spécialisé dans le domaine qui m’intéressait le plus, un Master 1 Entrepreneuriat à L’IAE de Lyon.

 

Au delà de ma formation « classique », je me suis formé au développement informatique dès le collège. Ca m’a permis de mener beaucoup de projets web en Freelance, de me former en autodidacte dans ce domaine et prendre goût à l’entrepreneuriat !

Enfin, j’ai toujours été sportif, que ce soit du tennis, du football, du golf, ou plus récemment de la musculation.

 

A quel besoin répond ta startup ?

L’idée part d’un constat assez simple. Les sports comme le fitness, le Crossfit, la musculation plus généralement ou encore le running, sont des sports qui demandent énormément de patience. Le point clé pour progresser c’est tout simplement la motivation !

C’est alors que je me suis posé la question « Qu’est-ce qui me permet de rester motivé ? ». Il se trouve que le fait d’avoir fait un « suivi photo » me permettait de savoir d’où je suis parti, quelles étapes j’ai pu traverser, et où est-ce que j’en suis aujourd’hui !  Cela permet de prendre du recul par rapport à son propre corps, d’en apprécier l’évolution et de faire le plein de motivation !

De plus, lorsque j’étais en Erasmus, deux amies à moi s’étaient lancées dans le TBC (programme de fitness). Le fait de publier leur quotidien, d’avoir des retours et des encouragements étaient un énorme boost pour elles. Elles avaient l’impression de ne pas être seules et cela les motivait à ne rien lâcher !

A travers Fitshare, il s’agirait de se motiver les uns les autres à tenir nos engagements et se diriger vers un mode de vie sain et sportif, tout simplement !

 

A quel stade du projet en es-tu?

J’ai réalisé la Landing page qui permet de présenter le projet (voir ici) , et de recueillir les adresses mail des personnes intéressées pour les tenir informées du lancement. Les pages Facebook, Instagram et twitter sont créées.

J’ai pu intégrer l’incubateur Jean-Moulin à Lyon ce qui me permettra d’avoir un accompagnement et une certaine légitimité.

Actuellement, je suis en train de développer l’application pour iPhone. J’aimerais sortir une version Bêta assez rapidement afin d’avoir des retours, et ne pas me diriger dans une mauvaise direction.

Parallèlement à cela, je dois aussi gérer la partie communication : tenir informé les personnes intéressées par le projet sur la page Facebook, créer une communauté sur Instagram et plus généralement, faire découvrir le projet.

Quel est le déclic qui t’a poussé à lancer une startup alors que tu es encore étudiant?

J’ai eu la chance d’avoir pu travailler en Freelance depuis le Lycée, en créant des sites internet. Travailler est donc quelque chose qui ne me fait pas peur, bien au contraire !

Le fait d’être étudiant est pour moi une chance plutôt qu’une contrainte. Même si cela demande beaucoup d’efforts, rentrer à 18h et continuer à travailler parfois jusqu’à minuit, ça reste du plaisir. En étant étudiant, j’ai le soutien financier de mes parents pour le loyer ou autre par exemple. Je peux donc me concentrer sur mon projet sans avoir cette crainte de ne pas pouvoir payer mes charges. Je n’ai rien à perdre mais tout à gagner !

Qu’est ce qui t’intéresse dans l’entrepreneuriat?

L’idée qui me fascine le plus dans l’entrepreneuriat c’est le fait de partir d’un point 0 et de construire quelque chose de grand. Quelque chose qui soit utile et qui améliore notre quotidien.

J’aime cette idée de créer, de construire, d’apporter une pierre à l’édifice.

As-tu des modèles inspirants dans l’entrepreneuriat (ou autre)?

Oui bien sur, un paquet même ! Par contre il faut bien faire la différence entre s’inspirer d’une personne et vouloir imiter ou ressembler à une personne.

Je pense qu’il faut arriver à porter un regard critique sur telle ou telle personne, en ressortir ce qui est bon et ce qui ne l’est pas, et s’inspirer de la personne en fonction de cela.
Je peux commencer avec des exemples classiques, Steve Jobs par exemple. J’aime particulièrement sa volonté d’améliorer le monde, sa volonté de penser différemment, de suivre ses rêves et de s’en donner les moyens. Mark Zuckerberg est aussi une personne qui m’inspire, créer un réseau social comme Facebook est absolument impressionnant !

Moins cité en exemple d’entrepreneur je pense mais pas moins motivant, Marc Fitt m’inspire énormément. Il a été mis sur le devant de la scène en tant que modèle fitness, mais il ne s’est pas arrêté là et c’est là que ça devient intéressant. Sa volonté est de motiver les personnes à avoir un mode de vie sain et sportif (ça vous rappelle peut être quelque chose). Je partage beaucoup de ses points de vue, comme se donner les moyens d’arriver à ses objectifs, construire son entreprise, se cultiver le plus possible et positiver au maximum.

Fitshare est un nom qui sonne bien! Comment as-tu choisi ce nom?

Je voulais quelque chose de simple, de court, et qui soit en rapport avec le côté fitness. J’ai réfléchi à plein de noms, j’ai fait le tri pour savoir ce qui était pris ou non, les noms de domaines disponibles pour un site internet et c’est ensuite qu’est né Fitshare !

Le marché du fitness réunit de grandes communautés sur les réseaux sociaux. Comment comptes-tu construire une communauté autour de Fitshare et quels réseaux sociaux privilégies-tu?

L’enjeu actuel consiste à construire une communauté autour de Fitshare sur les réseaux sociaux existants.
La page Facebook permet de tenir informé les personnes intéressées de l’avancement du projet, où-est ce qu’on en est et où est-ce qu’on va.
La page Instagram va plus loin ! Plein de personnes nous envoient des photos de leurs transformations physique (Avant/Après) et on se charge de les partager sur le compte.
D’autres personnes nous envoient des photos de leurs repas « healthy », qui sont vraiment bien présentées !
Enfin pour finir, on partage des posts « motivation » avec des images et des citations inspirantes.
Il s’agit de motiver les personnes tout en créant une communauté qui constituera je l’espère, la base des premiers utilisateurs de Fitshare.

 

Fitshare c’est un peu le réseau social des passionnés de fitness, crossfit etc… Qu’a de plus fitshare qu’un groupe facebook de passionnés de crossfit par exemple ?

C’est bien ça oui ! Fitshare va se démarquer sur pas mal de points. Premièrement, les outils seront vraiment pensés et adaptés pour les sportifs. Il y aura par exemple une timeline associée aux profils des utilisateurs qui permettra de voir et partager notre progression. Il y aura aussi  « Le Flux » qui sera assez innovant en la matière : dès qu’une personne postera une image, celle-ci sera envoyée dans une grande grille de photo appelée Le Flux. Ensuite, chaque utilisateur pourra personnaliser cette grille comme il le souhaite : s’il souhaite voir seulement des repas, ou des transformations féminines, ou encore seulement du CrossFit par exemple.

Pour terminer, le fait de ne pas être sur Facebook permettra d’avoir un certain anonymat. Poster une photo de soi torse nu sur Facebook pourrait être perçu comme déplacé par son employeur par exemple, pas du tout sur Fitshare !

Quels sont tes projets futurs pour Fitshare ?

Il s’agira de constituer une réelle communauté, des personnes soudées qui se motivent et qui s’entraident !
Il faudrait donc pour cela étendre le réseau social au maximum et toucher un maximum de personnes pour leur donner goût à ce mode de vie sain.
Devenir la référence des réseaux sociaux sportifs serait quelque chose de vraiment formidable !

 

Quels conseils donnerais-tu à des étudiants qui voudraient se lancer dans l’entrepreneuriat comme toi?

Si j’avais un seul conseil à donner ça serait de se lancer ! On n’a pas grand chose à perdre en étant étudiant. Que le projet marche ou qu’il ne marche pas, on peut perdre certes du temps mais on gagne énormément d’expérience. On apprend beaucoup de choses et on vit une aventure extraordinaire !
Foncez !

Merci à Kévin d’avoir répondu à nos questions. On te souhaite de la réussite et de garder cette motivation, cela fera la différence à coup sûr! Un vrai entrepreneur dans l’âme!