Paris. Montmartre. 26 septembre 2017. Un des plus jolis quartiers de la capitale. Rendez vous à la présentation de lancement des nouveaux produits de Decathlon. Et Kipsta a une belle surprise pour les footballeuses : une gamme de produits sur mesure dédiée aux footballeuses. Enfin!

Quelle footballeuse jouant en club n’a pas nagé dans des maillots d’équipe aussi larges que des combinaisons de ski ou des shorts 10 fois trop grands car prêtés par les équipes masculines? Pas de quoi inciter les jeunes footballeuses à s’inscrire dans le club de football du coin.

Et oui c’est certain le développement du nombre de pratiquantes licenciées de football passe aussi par des équipements et structures adaptées. Et Decathlon l’a bien compris en rendant le sport accessible à tous mais aussi à toutes.

Pour comprendre pourquoi et comment cette marque a lancé sa collection d’équipements sportifs dédiés aux footballeuses, nous avons interviewé Zohra Ayachi, chef de produit football féminin Kipsta. 

Bonjour, Peux-tu te présenter et nous parler de tes missions chez Kipsta ?

Je m’appelle Zohra Ayachi. J’ai 29 ans et je suis chef de produit football féminin chez Kipsta. Je suis en charge de toute la panoplie femme football chez Kipsta, du textile à la chaussure, de la bagagerie. Ce n’est pas moi qui développe tous les produits par contre je suis garante d’une cohérence et d’une accessibilité de tous les produits sur la gamme femme. On échange tous ensemble chez Kipsta. C’est un vrai réseau. De la conception du produit au merchandising en magasin en passant par la communication sur les réseaux sociaux et en magasin.

C’est la 1ère collection football féminin de Kipsta. Pourquoi la marque a choisi de se lancer sur des produits dédiés aux footballeuses ?

Ca fait un moment que la marque y pense. Il fallait juste oser se lancer. C’est juste normal qu’on puisse enfin proposer des produits dédiés à la pratiquante de football étant donné que notre travail c’est rendre le sport accessible à tous et donc à toutes.

Pourquoi avoir choisi Marinette Pichon comme ambassadrice de cette collection football féminin Kipsta ?

Avec Marinette on s’est choisi mutuellement. Nos produits lui plaisaient et elle avait envie de travailler avec nous. Rendre ce sport accessible au plus grand nombre. Nous avions aussi envie de travailler avec elle étant donné ses valeurs d’équipe. Elle échange beaucoup avec nous. Elle a de la technicité. Elle a eu une grande carrière et renvoie une bonne image.

 

Tu t’occupes toi-même de la gamme football féminin. AS-tu toi même joué au football ?

Oui. J’ai eu la chance de jouer en D1 et dans les équipes de France jeunes.

La France va accueillir la coupe du monde féminine de football en 2019. Comment Kipsta s’inscrit dans le développement du football féminin français ? Y a t-il des actions qui vont être mises en place ?

Aujourd’hui notre métier c’est plutôt de concevoir les produits et rendre le sport accessible via les produits. Par contre, il est certain que pendant la Coupe du Monde, on s’appuiera sur ça pour créer des évènements et faire découvrir ce sport à de nombreuses petites filles.

Vous avez Mickaël Landreau comme ambassadeur football. Avez-vous d’autres professionnels qui portent les crampons Kipsta ?

Franck SIGNORINO, Yannick CAHUZAC et Jessy MOULIN en Ligue 1.

Quelles sont les étapes de développement d’un produit de la collection foot féminin ?

On a eu 1 année d’observation et d’échanges où on a parcouru l’Europe et surtout l’Allemagne qui est le marché le plus exigeant avec 1 300 000 licenciées de football. Ils sont vachement en avance par rapport aux autres pays européens sans parler des Etats Unis. On a échangé avec des joueuses, on est allé à des entraînements, on a participé à des entraînements de différents niveaux : 1er niveau régional, 1er niveau départementale, 1ère division allemande, 2ème division allemande. On l’a aussi fait en France. L’idée était d’avoir le ressenti des joueuses et comprendre leurs besoins.

Au niveau des crampons, y a t-il des chaussures de foot adaptées à chaque niveau ?

Aujourd’hui il y a des crampons adaptés à chaque niveau pour l’homme. Pour le junior. Mais pas pour la femme. Les crampons de foot pour femmes arriveront normalement en août 2018 pour la rentrée prochaine. On a dû travailler sur la morphologie du pied de la femme et de ses besoins. On ne voulait pas faire des chaussures de foot pour homme jusqu’en taille 36. L’idée est d’avoir des vrais chaussures de foot qui correspondent aux besoin de la footballeuse.

Allez-vous mettre en place des animations pour promouvoir le football féminin au Kipstadium?

On va essayer d’organiser des évènements liés au foot féminin. On a une Kipsta académie. C’est une académie de football ouverte à tous. Grands, petits, rapides, lents…Tous les joueurs qui ne sont pas forcément acceptés dans les clubs sont acceptés dans la Kipsta académie. L’idée est de féminiser cette académie de football. C’est un club sans compétition pour permettre l’apprentissage du football à tous les enfants. Le Kipstadium est un laboratoire dans lequel nous avons nos bureaux. Il y a un magasin et des terrains. On peut tester tous les produits et pratiquer avec des gens qui viennent tester les produits sur nos terrains de foot à 5 ou à 11. On échange avec eux.

Comment pourrais-tu convaincre un jeune footballeur ou une jeune footballeuse qui prend sa première paire de crampons chez Kipsta, de rester chez Kipsta et ne pas partir chez Nike ou Adidas ?

Je lui dirais que s’il achète un produit Nike à 200€ avec toute la technicité qui va avec, je comprends. Par contre s’il achète une entrée de gamme chez un concurrent je lui dirait que c’est à lui de voir dans quel produit il se sent le mieux. Je ne peux pas inciter à ne pas aller chez le concurrent. Par contre ce que je peux dire c’est de mettre les pieds dans les crampons et voir, sans regarder la marque, dans quels crampons on se sent le mieux.

C’est juste normal qu’on puisse enfin proposer des produits dédiés à la pratiquante de football.

On a eu 1 année d’observation et d’échanges où on a parcouru l’Europe et surtout l’Allemagne qui est le marché le plus exigeant avec 1300000 licenciées de football.

Marinette Pichon ancienne footballeuse internationale et ambassadrice de cette collection s’est prêtée pour championsdudigital.fr au jeu des questions-réponses. 

Bonjour Marinette, pouvez-vous nous expliquer pourquoi vous avez décidé d’être ambassadrice de cette nouvelle collection football féminin lancée par Kipsta ?

J’ai pris cette décision tout d’abord parce que le projet me plaît. La manière d’aborder la conception de la gamme féminine m’a plus. La marque Kipsta va à la rencontre des utilisatrices pour répondre à leurs attentes. Cet échange m’a plu. J’ai apprécié de travailler avec la team Kipsta, le designers, les chefs de produits et les différentes personnes qui ont oeuvré à la livraison d’une magnifique gamme féminine.

Avez-vous déjà participé à des manifestations autour de cette nouvelle gamme Kipsta football féminin ?

Pas encore car la gamme vient de sortir dans les magasins Decathlon. Il y a environ 90 magasins qui proposent cette collection football féminin. L’idée est ensuite de mettre en place un calendrier pour rencontrer les différentes utilisatrices le weekend, partager leurs remarques et prendre en considération leurs doléances pour la future collection de la saison prochaine.

Beaucoup de footballeuses ont connu en jouant en club des shorts immenses, des maillots de foot 10 fois trop grands...Est ce que l’augmentation du nombre de licenciées de football ne passerait pas aussi par des équipements plus adaptés, de meilleures infrastructures ?

Je pense que Kipsta a compris qu’il y avait une possibilité et a bien réfléchi à la réalisation de cette gamme féminine. Cette collection qui se veut être à l’écoute des pratiquantes répond à l’augmentation du nombre de licenciées et à une demande de plus en plus forte dans les magasins. Kipsta a sorti une gamme complètement ajustée à la morphologie de la femme. Avec le designer on a eu de nombreux échanges sur la respirabilité du textile, sur le design. On a fait des ajustements sur le survêtement. Le designer est le “paternel” de la gamme! Kipsta a vraiment une volonté de répondre aux utilisatrices et les accompagner au quotidien. On est pas juste dans la livraison de produits. On essaie de les accompagner dans leur pratique avec des conseils.

Comment choisissiez-vous vos crampons de football en tant qu’attaquante ?

Le confort. Le maintien de la cheville et du talon d’achille. La sensation au niveau du ballon. J’aimais bien être bien maintenue dans la chaussure. C’est ce que je retrouve quand je porte les chaussures stabilisées de Kipsta.

 

Ressentez-vous des différences quand vous portez des produits Kipsta et des produits de grands équipementiers comme Nike ou Adidas en terme de qualité?

On voit une différence surtout au niveau des prix! Sur des produits équivalents on retrouve le même niveau d’expertise et de technicité. Il faut que les gens changent de mentalité pour éviter d’être des “consommateurs” et être comme tout le monde, porter de la marque. Je l’ai vécu et aujourd’hui je suis très fière et très heureuse de porter la marque Kipsta car elle répond à mes attentes. Dans ma pratique quand je joue en indoor je mets mes stabilisées et puis je suis performante tout autant que si je portais une autre marque.

J’ai apprécié de travailler avec la team Kipsta, le designers, les chefs de produits 

Cette collection qui se veut être à l’écoute des pratiquantes répond à l’augmentation du nombre de licenciées

Félicitations à la team Kipsta pour cette belle présentation presse. Ayant pratiqué le football en club, je suis ravie de voir qu’une marque se lance enfin dans des produits adaptés aux footballeuses. Avec des couleurs et un design au top, pas de doutes qu’on devrait bientôt voir sur les terrains d’entraînement de nombreuses footballeuses aux couleurs bleu et blanc de Kipsta!