En 2017, j’ai eu la chance d’être invitée à découvrir le Parc du Futuroscope avec ma vision du digital et mon approche de la fan experience . J’ai testé quasiment toutes les animations et fait plusieurs fois le tour du parc d’attraction pour me mettre à la place du visiteur lambda et essayer de comprendre le parcours utilisateur. Ma visite s’est étendue sur 1 jour et demi. Digital, sport, innovations technologiques, ambassadeurs connectés : retour sur cette journée au Parc du Futuroscope ! 

Les utilisateurs guidés quel que soit le lieu du parc où ils se trouvent

parc attraction connecté

5 girouettes connectées dans le Parc guident les visiteurs en temps réél

 

Le Parc fait 18 hectares, autant vous dire qu’il faut être bien guidé dès le début pour que l’expérience utilisateur ne se transforme pas en celle vécue dans un labyrinthe géant!

Des panneaux directionnels rotatifs et lumineux sont installés à des endroits stratégiques. Les objectifs de l’installation de ces girouettes connectées sont multiples :

  • Organiser les flux de personnes pour éviter les files d’attentes en orientant les visiteurs vers des attractions choisies
  • C’est une communication imaginative et créative qui colle bien avec la thématique du parc
  • L’expérience du visiteur est optimisée, il trouve plus facilement son chemin sans avoir pour autant besoin de regarder son smartphone et il ne perd pas de temps à chercher une attraction.

Une application dédiée est également proposée aux visiteurs et elle a, elle aussi, de multiples objectifs :

  • Donner en temps réel les temps d’attente des attractions pour organiser les flux de personnes
  • Proposer un plan et se géolocaliser pour trouver en quelques secondes son chemin
  • Cocher les attractions que l’on a fait pour voir où on en est de la visite. Une expérience de gamification est proposée à ce stade : plus on teste d’attractions plus on gagne des points et passe des étapes. On peut ainsi se comparer à sa communauté. On gagne aussi des points en répondant à des questions défis et on est récompensé
  • Commander en ligne son repas pour éviter la fil d’attente

 

Les visiteurs du Futuroscope, des ambassadeurs connectés à l’extérieur pour partager leur expérience

Pour cibler un public connecté et notamment les Millenials, ces jeunes de la génération des années 90 à 2000, différents canaux sont utilisés à travers les attractions mais aussi à l’intérieur même du Parc.

Pour enrichir la vie sociale  : les millenials sont incités à produire du contenu. Dans les files d’attente ils peuvent se prendre en photo et faire des selfies sur des sortes de photobooth en lien avec la thématique de l’attraction et ensuite partager la photo sur les réseaux sociaux

On trouve également dans les allées du Futuroscope des bornes connectées pour créer des mini vidéos ou GIF mais aussi des points stratégiques indiquant où  prendre les meilleures photos du Parc pour ensuite les poster sur Instagram. Les millenials sont incités à partager du contenu et à générer des interactions avec leur communauté

le digital au service du futuroscope

Le digital intégré au parcours du visiteur du Futuroscope

Ensuite pour faire participer les millenials, le Parc à Thème a trouvé une idée. Lors de l’un des spectacles, en arrivant dans la salle, les spectateurs s’assoient face à un écran géant. Ils sont invités à se prendre en selfie en faisant une grimace et envoyer la photo. 5 minutes plus tard le magicien arrive et diffuse les meilleures photos en temps réel tout en sélectionnant des spectateurs ayant joué le jeu pour participer à son spectacle. On répond à un besoin de reconnaissance ici et on va créer un sentiment d’appartenance au Parc.

Le Parc du Futuroscope fait participer les Millenials grâce à la gamification

Pour être crédibles les millenials peuvent utiliser l’application du Futuroscope et  ainsi obtenir une preuve qu’ils ont participé aux différentes attractions grâce à la gamification mise en place. Cela incite le visiteur à renseigner les attractions qu’il a testé (et génère en même temps des données utiles au parc) et donne un sentiment d’appartenance au spectateur. Le temps parait moins long car on passe des étapes au fur et à mesure. 

Les millenials sont un petit peu des personnages narcissiques : ils adorent se prendre en photo! Ainsi sont créés des parcours utilisateurs avec des points stratégiques  pour prendre des photos à partager sur Instagram et des selfies tout simplement parce qu’on sait que les millenials aiment se prendre en photo et partager du contenu. On leur facilite la vie en les considérant en quelque sorte comme des influenceurs ou ambassadeurs en leur donnant des indices sur le parcours sur les meilleurs lieux pour faire une photo.

Pour retenir l’attention des millenials Le Futuroscope mise sur sa créativité et son imagination à l’image  de la page web  qui renvoie à l’attraction du voyage qui fait remonter le temps et qui attire l’attention (voir pragraphe suivant).

 

 

Voici une infographie pour mieux comprendre les attentes des Millenials

 

 

Le Parc à thème est accessible et peut compter sur ses prix attractifs au delà de ceux pratiqués par Disneyland Paris. Les attractions sont totalement en phase avec un public connecté qui aime générer du contenu et qui aime se différencier.

 

 

fan experience parc attraction

Une animation web renvoie à l’expérience unique de l’attraction et connecte le visiteur potentiel à la future attraction qu’il va tester

Si le Futuroscope vise à mettre en immersion ses visiteurs à travers des expériences digitales uniques et futuristes, on se rend compte que cette immersion du futur est également présente sur le site web du Parc d’Attraction à l’image de cette page qui se transforme en machine à voyager à travers le temps. Du réél au virtuel l’expérience utilisateur est homogène et les efforts sont faits dans les deux univers pour maintenir le spectateur dans l’histoire des Lapins Crétins.

 

L’émotion au coeur de l’expérience du parc d’attraction

Tout au long de la visite du Parc on joue beaucoup sur l’émotion du visiteur pour susciter des actions, des souvenirs et du partage . Comme je le disais plus haut je pense que les meilleures ambassadeurs du Futuroscope sont les Millenials qui partagent des contenus ciblés et à caractère viral. Ce qui les incite à sortir leur smartphone et publier sur Facebook, Twitter, Instagram ou Snapchat, c’est souvent une émotion déclenchée grâce à une nouveauté ou à une référence à l’enfance à l’image des Lapins Crétins.

J’ai vécu plusieurs émotions lors de ce jour et demi de visite. Je vais essayer de partager avec vous ce que j’ai préféré d’un point de vue créatif et digital et les améliorations qui pourraient être faites.

Les points positifs : 

  • Les girouettes connectées : je n’en avais jamais vu ailleurs et c’est bien pratique pour se diriger dans le parc.
  • Le point pour recharger son smartphone! On peut même laisser son smartphone charger et partir faire la queue pour une attraction et hop au bout 45 minutes on ressort et le portable est chargé en toute sécurité. Ne l’oublions pas un des pires sentiments de frustration et stress chez les Millenials est que la batterie de smartphone tombe en rade! Bien joué sur ce coup-là! Et en plus on peut patienter avec un robot qui danse sur du Rihanna ou Beyoncé c’est fou non ?
  • L’univers merveilleux de l’attraction L’Extraordinaire Voyage.  Lors de la dernière cérémonie des Parksmania Awards qui récompensent en Italie les meilleures attractions et spectacles dans le monde des parcs à thème, le Futuroscope a reçu le Prix de « meilleure attraction européenne de l’année » pour cette attraction et franchement ce n’est pas étonnant. On a l’impression de voler! Oui voler! Voler les pieds dans le vide au dessus des quatre coins de la planète dans un voyage inspiré du Tour du Monde en 80 Jours de Jules Verne.Si j’avais eu le temps j’aurais fait plusieurs fois cette attraction mais il était compté 🙂
  • Le bar moléculaire : une véritable découverte! J’ai par ailleurs beaucoup aimé l’exposition Futur l’Expo qui nous laisse imaginer comment sera notre quotidien du futur à l’image de la décoration du futur ultra personnalisable et en phase avec le marketing du one-to-one : imaginez pouvoir changer la décoration de votre chambre en cliquant sur un bouton, terminé les taches de peintures ! On retrouve également des robots presque humains connectés et en mesure d’imiter et comprendre les mimiques de votre visage : hallucinant! Le dressing intelligent vous permet d’essayer des vêtements virtuellement, on voit déjà cette innovation apparaître sur certains sites comme ceux de vente de lunettes online ou encore récemment dans une grande enseigne de cosmétiques qui vous permet de tester des maquillages. Le parcours autour de la créativité, l’innovation technologique dans la vie quotidienne et la communication sont vraiment bien imaginés. Les expériences sont ludiques et participatives.
  • La qualité des spectacles est vraiment à souligner : du magicien du spectacle IllusiO, un destin magique qui vous fait vous croire à un spectacle de David Cooperfield avec un storytelling fabuleux en passant par l’innovant spectacle de drones Drone Academy (j’ai moins apprécié l’acteur pas toujours rigoureux dans son jeu d’acteur) ou encore l’époustouflant spectacle Les Mystères du Kube qui met en scène grâce à un  mapping vidéo des univers visuels variés, poétiques et immersifs.
  • Je garde pour la fin le meilleur : l’Aquaféérie nocturne imaginée par le Cirque du Soleil. J’ai hésité à y aller parce qu’il faisait un froid glacial ce soir-là mais je n’ai franchement pas été déçue! J’ai découvert un spectacle avec des hologrammes géants et un storytelling féérique. Sur un bassin aquatique de 7000 m² se mêlent des effets pyrotechniques et aquatiques, des projections sur écrans d’eau géants, des jeux de lumière et de lasers inédits. Ce spectacle m’a renvoyé aux spectacles que l’on voit parfois dans les stades après les grandes compétitions de football, la finale de la Coupe de France au Stade de France par exemple. Avec des hologrammes on peut créer des univers exceptionnels et rendre le spectateur acteur du spectacle. Une idée à creuser pour les enceintes sportives lors des grands événements sportifs!

 

Les points à améliorer : 

  • La Vienne Dynamique. J’avoue que cette attraction ne m’a pas plu à titre personnel. Peut-être parce que lorsque j’ai visité le Futurscope avec mes parents quand j’avais 10 ans il y a avait déjà cette attraction! Un manque de modernité, une histoire dépassée et…un méga beug qui nous a obligé à refaire deux fois d’un coup cette animation!
  • Le premier jour je suis arrivée en fin d’après-midi j’ai donc visité le Futuroscope de nuit et franchement c’était un peu galère pour s’orienter, le soir le parc est assez mal éclairé.
  • Je pense qu’il serait intéressant d’ajouter des photobooth à l’extérieur et notamment à l’entrée qui est aussi la sortie du Parc. En sortant on est tenté de faire une photo souvenir et la partager sur les réseaux sociaux. A mon sens, dans les allées du Parc, les visiteurs et notamment les familles sont fixés sur leur objectif de faire un maximum d’attractions le matin et l’après-midi et ne prennent pas le temps de faire un GIF par exemple car la notion de temps est trop importante à ce moment où ils passent devant le créateur de mini vidéo. Il serait judicieux de placer un photobooth dans un restaurant par exemple car c’est le moment où les visiteurs ont plus de temps. L’idée de placer les photobooth dans les files d’attente des attractions est géniale mais ayant eu le pass premium pour visiter plus rapidement les attractions je passais par la deuxième file et il n’était pas possible de prendre de photos. J’ai appris qu’il y avait des photobooth dans les files d’attentes en testant une attraction sans pass premium.

 

Sport, digital et Futuroscope : un mix parfait? 

Si le site championsdudigital est consacré d’habitude au digital dans le sport, comme vous le savez le sport est avant tout du spectacle et je pense qu‘il est prioritaire de s’intéresser plus généralement au monde du divertissement pour en tirer de l’inspiration digitale et créative à appliquer au monde du sport.  J’avais ainsi assisté à des conférences sur  le digital dans les festivals de musiques il y a quelques mois au Garocamp et j’ai appris beaucoup sur l’expérience spectateur.

Aujourd’hui le sport est un fabuleux lieu d’exercice pour le divertissement et les stades et enceintes sportives peuvent s’inspirer d’un lieu comme le Futuroscope pour puiser des idées d’actions à mettre en place pour leurs spectateurs.

Par exemple on verrait bien des girouettes connectées pour orienter les supporters vers leurs places ou encore des hologrammes géants dans des spectacles d’après matchs. Des points Instagram ou des photobooth dans les files d’attente comme au Futuroscope, quelle bonne idée à imiter! Et que dire de ce point surveillé et à l’abri pour recharger son smartphone à la mi-temps par exemple? Pourquoi n’ y a-t-on pas pensé plus tôt? Une application connectée pour se diriger dans le stade avec de la gamification en fonction des lieux par lesquels vous êtes passés ? Une idée géniale non ?

Cet article pourrait vous intéresser : La gamification au service de l’engagement utilisateur dans le sport

Si dans le 2ème parc d’attractions français on trouve actuellement une Arena Fun Xperiences proposant 1000m2 d’activités plus ou moins sportives mêlant sport, réalité virtuelle et eSport, une annonce d’attraction très « sportive » vient d’être faite.

Le Parc du Futuroscope va accueillir dès avril 2018, la Sébastien Loeb Racing Xpérience. Génial on pourra ainsi vivre les expériences du pilote automobile français le plus titré du sport automobile : des simulateurs pour vivre les mouvements du pilote en réalité virtuelle, une immersion 360 en 6k, des effets 5D (sensations de vent, odeurs de dégazage…) et un son spatialisé nous attendent!

Mais ça c’est une autre histoire digisportive, rendez-vous en 2018!

 

Je tiens à remercier les équipes du Futuroscope et notamment l’équipe RP pour cette invitation.