A l’occasion de l’ESWC qui se déroulait en juillet 2017 à Bordeaux nous avons eu la belle opportunité d’interviewer Bruce Grannec, champion du monde FIFA et PES. Il est l’un des esportifs le plus connu du grand public. Il commente désormais des compétitions esports sur BeINSports. Entretien avec un champion du football virtuel mais avant tout un passionné de foot et du FC Nantes. 

 

Bonjour Bruce, multiple champion du monde, retraité des compétitions FIFA et PES depuis deux ans, peux-tu nous présenter ton actualité?

Oui, j’ai 4 titres de champion du monde, j’ai eu cette chance. Cela fait 2 ans que j’ai pris ma retraite et depuis  je commente des matchs, des tournois, notamment sur BeIN Sports. Je suis aussi streamer, youtubeur et je fais beaucoup de choses autour de FIFA.

 

Quelle est la différence entre être joueur esport et commenter des matchs à la TV?

C’est pas du tout la même chose. C’est le prolongement des choses , on voit comme dans le sport traditionnel beaucoup d’anciens sportifs de haut niveau qui deviennent consultants et moi ça a été mon cas dans l’esport donc c’est cool.

Beaucoup d’anciens sportifs de haut niveau deviennent consultants

C’est vraiment autre chose mais je prends beaucoup de plaisir parce que j’aime bien regarder les matchs de haut niveau, j’aimais bien les jouer mais j’aime aussi les regarder donc analyser ces matchs c’est quelque chose qui me plaît bien.

 

A quel moment dans ta carrière t’es-tu dit que tu allais devenir joueur esport professionnel?

Bonne question… C’est quand pour la première fois je suis devenu champion du monde, je devais avoir 17 ans, ça a été un tournant. Puisque avant ça je jouais vraiment pour m’amuser je ne me disais pas qu’un jour je serai champion du monde.

Je jouais pour m’amuser je ne me disais pas qu’un jour je serai champion du monde!

Petit à petit j’y suis arrivé donc là je me suis dit que j’avais peut être un niveau qui était pas mal et que je pouvais essayer de gagner d’autres titres.

 

Par  rapport au moment où tu as commencé ta carrière de joueur, comment vois-tu l’évolution de l’esport?

Il s’est passé énormément de choses. C’est vrai que pour nous c’était un peu à l’arrache à l’époque on faisait avec les moyens du bord mais c’était très cool! C’étaient mes meilleurs moments, c’était très convivial.
C’est sûr que ça s’est beaucoup professionnalisé depuis quelques années. On le voit sur les cash price, sur des jeux comme FIFA on parle de millions de dollars, alors que nous à l’époque on en était très très loin. On voit que maintenant il y a des compétitions qui passent sur BeIN Sports.

Les clubs de foot recrutent leurs propres joueurs. C’est tout ce qui nous faisait rêver à l’époque!

Les clubs de foot recrutent leurs propres joueurs. C’est tout ce qui nous faisait rêver à l’époque quand on a commencé, on savait que ça arriverait un jour mais on savait pas quand. C’est en train de prendre une autre dimension et c’est très bien pour l’esport.

 

Penses-tu que  l’arrivée des clubs de football de Ligue 1 dans l’esport a boosté la médiatisation auprès du grand public?

Oui clairement. Ils cherchent à toucher un autre public peut-être un peu plus jeune. Les clubs de foot ont un pouvoir monstre. Quand tu vois le foot c’est ce qu’il y a de plus regardé au monde donc c’est sûr que c’est un gros plus pour l’esport et ça permet aux joueurs d’être mis en avant donc c’est très bien.

Le parallèle est simple à faire entre FIFA et le foot

Y’ a du FIFA et le parallèle est simple à faire entre FIFA et le foot donc  je pense que c’est naturel mais ce qui est bien c’est qu’ils s’intéressent aussi à d’autres jeux comme League of Legend, il n’y a pas que FIFA donc c’est une très bonne chose. Je pense qu’on est qu’au début. Il y a même une franchise  NBA  j’ai vu à Miami il n’y a pas très longtemps qui a monté sa structure esport et ça va continuer dans ce sens.

Bruce Grannec interview

Et toi, si un club de ligue 1, ou bien un club de football professionnel en Angleterre ou en Espagne, t’avait proposé de jouer pour lui, tu aurais choisi quel club?

J’aurai choisi le FC Nantes, je suis supporter du FC Nantes. J’ai eu quelques propositions de clubs mais je ne me voyais pas redevenir joueur pro vu que j’avais arrêté la compétition. Mais on m’aurait proposé un club plus tôt, pourquoi pas le FC Nantes, ça m’aurait plu.

Je suis supporter du FC Nantes!

 

Quelles sont pour toi les qualités pour devenir joueur esport professionnel?

Je pense que la vision de jeu sur FIFA est très importante. Il faut certaines qualités par rapport au vrai foot. La vision de jeu est primordiale. Le mental, clairement, c’est ce qui fait la différence. On a vu avant justement une demi-finale avec Nico qui menait, c’était la dernière minute, c’était la fin du match, dans les prolongations il menait, il a voulu relancer trop proprement, il a fait une erreur et derrière il encaisse un but à la dernière minute et il perd aux penaltys.

Le mental, clairement, c’est ce qui fait la différence

Donc voilà, c’est ces petits moments là qu’il faut savoir gérer , c’est ce qui fait la différence donc il faut vraiment être très costaud mentalement.

 

Concernant ton statut de joueur professionnel d’esport, est ce qu’il y a des spécificités par rapport au joueur de foot professionnel?

Il n’y a pas de grosses différences si ce n’est que c’est plus mental et moins physique que le foot. Forcément on est derrière son écran, c’est plus cérébral je dirais, c’est vraiment tout dans la tête. Il y a quand même pas mal de similitudes. Au niveau de la préparation, de l’entraînement, c’est comme tout, si on veut arriver au haut niveau il faut s’entraîner , il faut avoir une certaine rigueur, du sérieux, donc il y a un parallèle qu’on peut faire à ce niveau-là avec le sport traditionnel.

 

Tu es très suivi sur les réseaux sociaux. Est-ce important pour toi d’être proche de tes fans?

Oui, quand on vient dans des évènements comme celui-là c’est top, ça permet de rencontrer des gens qui te suivent sur YouTube, sur Twitch, que tu n’ as jamais vu peut-être de ta vie donc ça permet de mettre un visage sur des noms, c’est vraiment cool. On a cette chance d’avoir une communauté qui est très sympa. C’est quelque chose que j’adore, c’est pour ça que je fais aussi des live, ça me permet d’échanger avec eux au quotidien et c’est quelque chose qui me plaît beaucoup.

 

Le blog s’appelle Champions du digital, qu’est ce qu’un champion pour toi?

C’est quelqu’un qui avant tout respecte le jeu et surtout ses adversaires.

 

Un grand merci à Bruce Grannec d’avoir accepté de répondre à mes questions. Champion sur FIFA et PES mais avant tout passionné de foot, on lui souhaite une longue et belle carrière dans l’esport et dans le football!