J’ai testé…l’escape game du Parc OL

Pas besoin d’être passionné de foot ou connaitre l’Histoire du club pour jouer

Nous sommes sortis de la salle en 56minutes et 10 secondes

13h40 Rdv au Parc OL pour participer en avant première à l’escape game avec des influenceurs. Arrivée dans les locaux modernes du siège des Gones. Je rencontre alors le fondateur du super site de marketing sportif sportbuzzbusiness et le créateur de l’excellent media de marketing et créativité piwee.net . La discussion s’engage évidemment autour du web. L’équipe se forme. Nous sommes donc 5 dont 3 qui ont déjà participé à un escape game.

14h Le responsable de Game of Room nous explique comment va se dérouler le jeu. Nous formons 2 équipes puisqu’il existe en fait 2 salles identiques parallèles. On nous remet des masques et nous entrons dans la pièce dans le noir le plus total.

Et bien non je ne vous raconterai pas sur qui nous sommes tombés dans cette salle ni ce que nous y avons trouvé 😉 Le mystère demeure! Mais cette salle réserve de belles surprises auxquelles on ne s’attend pas forcément quand on participe à un escape game. Un des points que j’ai apprécié est l’absence de calculs mathématiques pour trouver des indices. Par contre il faudra faire marcher votre matière grise, votre sens de l’observation et peut-être même un peu  votre condition physique pour trouver de nouveaux indices.

60 minutes chrono

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

Une belle idée pour récompenser ses salariés : le team building escape game va en ravir plus d’un!

Interview de Morgan Rauscent, Gérant de Game of Room

Pouvez-vous présenter le projet Escape Game de l’OL?

Nous sommes la société Game of Room située à Villeurbanne. Nous avons été contactés il y a quelques mois par Nathan Constancias de l’Olympique Lyonnais qui souhaitait installer un Escape Game au Parc OL. Le projet nous a plu. Cela avait du sens d’installer un escape game dans le stade, dans ce lieu où ils essaient de créer des activités lors des matchs mais aussi hors football : séminaires, etc… On a discuté du projet puis au bout de quelques réunions on s’est dit que c’était vraiment un projet pour nous.

Comment s’est déroulée la phase de création de la salle?

Nous avons travaillé 6 mois sur la création de la salle. Les équipes de l’OL nous ont permi de rencontrer des historiens. Il y a beaucoup d’éléments à prendre en compte autour de l’histoire du club. A la base nous ne venons pas du milieu du football mais du divertissement. C’était un nouvel univers pour nous et nous voulions être certains d’être en phase avec l’OL. Le plus important pour nous est que l’escape game plaise autant aux gens qui aiment le football qu’aux gens qui ne l’aiment pas.

A quels types de publics s’adresse ce jeu ?

On a testé directement la salle sur des personnes qui n’aiment pas le foot et un public qui ne connaissait rien au football. Rapidement on s’est dit qu’il fallait avant toutes choses séduire ce public. L’OL doit être la cerise sur le gâteau. Les gens fans de foot et supporters de l’OL doivent être contents de trouver dans le jeu des coups francs de Juninho ou ce genre de détails. Néanmoins, quelqu’un qui n’aime pas le foot doit pouvoir sortir de la salle. On a réalisé des parties test avec des personnes qui ne connaissaient rien au football et ils ont adoré. A ce moment on s’est dit qu’on réussissait le pari.

Le Parc OL est un stade très connecté. Au delà du football la notion de divertissement a une grande importance. Cela doit être un vrai bonus pour une petite entreprise d’avoir son projet intégré au Parc OL?

Bien sûr! Pour nous c’est génial. Le Parc OL est déjà gigantesque et toutes les activités qui s’intègrent autour ne sont qu’un début à mon avis. Pouvoir prendre part à ce projet est génial pour nous. Game of Room est une jeune société. C’est super de pouvoir travailler en partenariat avec une entreprise comme l’Olympique Lyonnais.

On remarque que l’Olympique Lyonnais innove en mettant en avant des startups et PME dans l’enceinte du Parc OL. Le club semble vraiment connecté à l’écosystème digital lyonnais. Vous sentez-vous privilégié d’avoir été sélectionné pour ce projet?

Absolument. Cela a été génial de travailler de A à Z en partenariat avec l’OL. On s’est adaptés au fait de travailler avec une si grosse entreprise et eux aussi. Cela a été un très bon partenariat.

 

Vous avez 60 minutes pour sortir de la salle

Il existe 2 salles d'escape game au Parc OL

Le nombre de joueurs espérés en 1an

L’idée est de faire du Parc OL un lieu de vie 365 jours par an.

Interview de Nathan Constancias, Analyste Marketing BtoC OL

Bonjour Nathan, peux-tu nous présenter le projet de l’escape game OL sur lequel tu as travaillé?

Je travaille au service marketing de l’OL. On a tous ensemble eu l’idée de créer un escape game. Au delà de l’escape game, la stratégie était de développer l’offre du Parc OL sur d’autres activités que le football hors jours de match. L’idée est de développer les visites de stade aussi. On a regardé ce qu’il se faisait ailleurs. On a tout de suite vu l’intérêt du public pour les escape game à Lyon et en France. On a testé de nombreux escape game. On s’est pris au jeu et on s’est dit “pourquoi pas?”. C’est tout nouveau. Ca n’avait jamais été fait dans aucun stade dans le monde. Nous avons rencontré plusieurs sociétés d’escape game sur Lyon. On a tout de suite décidé de continuer avec Game of Room. Le projet a pris forme petit à petit. 6 mois plus tard on a ouvert les premières salles.

Quelles sont les cibles de l’escape game?

Nous avons 2 cibles :

  • le grand public
  • les entreprises

Au niveau grand public la cible est familiale. Le thème est certes très marqué Olympique Lyonnais mais on n’a pas besoin de connaître la date de naissance d’Alexandre Lacazette ou Juninho pour  pouvoir sortir de la salle. On a vraiment étendu l’offre pas seulement aux fans de l’OL. D’un autre côté on cible les entreprises dans le cadre de séminaires pour des opérations de team building.

Le Parc OL est un stade très connecté. On remarque que vous diversifiez beaucoup l’offre hors football par rapport à d’autres clubs de football de Ligue 1 notamment. Quels sont vos projets futurs en terme de fan experience?

On a toujours d’autres projets. On essaie d’être force de proposition sur des projets novateurs pas forcément directement en lien avec le football. Plusieurs projets vont sortir de terre dans les mois qui arrivent. L’idée est d’amener du flux régulier et faire du Parc OL un lieu de vie 365 jours par an.

Comment communiquez-vous sur l’escape game?

En termes de supports marketing, on a  créé un visuel générique qu’on a décliné sur plusieurs formats.On a aussi réalisé une vidéo de présentation disponible sur YouTube diffusée sur les réseaux sociaux et notre site internet. Elle explique le jeu sans dévoiler le concept. C’est un teaser un peu inspirée d’un film qui montre que le Parc OL présente quelque chose de nouveau. On communique sur des formats vidéos et visuels. Les réservations sont ouvertes sur le site parc-ol.com. On communique aussi par la presse, la radio, sur des blogs pour essayer de toucher un maximum de personnes.

Merci aux équipes marketing de l’Olympique Lyonnais pour l’invitation à participer en avant première à cet escape game. L’histoire du jeu est bien ficelée, les indices s’enchaînent logiquement et les surprises sont au rendez-vous. Intégrer un escape game à un stade connecté se révèle être une bonne stratégie pour toucher les cibles BtoC et BtoB et diversifier l’offre hors foot du Parc OL.

Quel sera le prochain club à miser sur l’Escape Game ?