Lorsque l’on parle de tourisme sportif, on a une fâcheuse tendance à se focaliser uniquement sur « le sportif en quête d’aventure et de sensations extrêmes » pendant ses vacances. Or, sa dimension est bien plus large. Depuis peu, les clubs bénéficiant d’une forte notoriété et/ou image de marque voient apparaître dans leurs stades une nouvelle typologie de visiteurs : les touristes. Faut-il que les clubs intègrent cette cible dans leur stratégie de communication/marketing ?

Des musées et visites à l’effigie des clubs qui se multiplient

Les musées et visites tour à l’effigie des clubs ne cessent de se développer. Le lundi 8 avril, c’est à l’Olympique de Marseille de présenter au grand public « l’OM Tour ». Les supporters et les multiples touristes de la cité phocéenne pourront dès à présent franchir les portes du mythique Orange Vélodrome et se plonger, grâce à un parcours expérientiel, dans l’univers et la vie du club.

D’autres clubs français et internationaux disposent eux aussi de leur propre musée. L’objectif est de promouvoir le club et de faire rayonner l’image à l’international. Depuis plus de 2 ans, le club de l’ASM Clermont Auvergne propose ainsi un musée interactif, 2.0 : l’ASM Experience. Au total, près de 70 000 spectateurs sont déjà venus s’initier au Rugby des jaunes et bleus au stade Marcel-Michelin.

À plus grande échelle, le Musée de FC Barcelone est le plus visité de Catalogne, volant la vedette aux musées culturels dédiés à l’art de Dali ou encore de Picasso.

Assister à une rencontre : une activité incontournable

Au Parc des Princes, il n’est pas rare d’apercevoir des touristes, Français ou étrangers s’intéressant ou non au football venir voir un match. Car oui, se rendre au stade est devenu, en quelques années une nouvelle activité touristique. Tout comme vous visiteriez la Tour Eiffel ou le musée du Louvre, vous prenez vos places pour assister à un show, participer à une ambiance « magique » et apercevoir des stars de renommée.

Se rendre au stade est devenu, en quelques années une nouvelle activité touristique. Cliquez pour tweeter

Au FC Barcelone, le Camp Nou affiche régulièrement complet en parti grâce à l’affluence de touristes étrangers. En moyenne, ces derniers représentaient, par match, sur 78 000 billets vendus lors de la saison 2017-2018 de Liga, 10 000 spectateurs. D’autres clubs comme la Juventus de Turin suivent cet exemple en développant eux aussi des « Exclusive Tour » orientés sur l’histoire du club. En Allemagne, le Borussia Dortmund est allé jusqu’à créer sa propre agence de voyage en ligne offrant ainsi à ses supporters la possibilité de suivre son équipe à domicile ou en déplacement lors de séjours dédiés au football.

JuventusFC nyc juventus tourist buffon GIF

La réputation et la création de lieux culturels consacrés à l’histoire d’un club, facilitent l’apparition d’une nouvelle typologie de spectateurs, plus délicate à toucher. Les clubs suivent de près l’évolution de leur cible touristique en proposant notamment des produits et services orientés pour cette gamme de visiteurs. Néanmoins, les touristes se rendent avant tout à un match pour vivre une véritable expérience et ressentir des émotions que seul le sport peut transmettre, parfois grâce à l’ambiance des groupes de supporters : qui n’a jamais rêvé d’entonner, dans les gradins d’Anfield, le célèbre hymne You’ll Never Walk Alone de Liverpool ?

Les touristes se rendent avant tout à un match pour vivre une véritable expérience et ressentir des émotions que seul le sport peut transmettre Cliquez pour tweeter

Quand les supporters du PSG se joignent à ceux de Liverpool…