Nous avons discuté avec Remi Fructus, fondateur de OlaaaSports.com. Rémi est un entrepreneur passionné de sport et qui a eu l’occasion de vivre des expériences enrichissantes dans le monde des startups. Il nous raconte son parcours. 

 

– Peux-tu présenter ton parcours professionnel?

Chaotique ! Et bien, une première startup dans le secteur du web et de l’automobile, de l’accompagnement à la création d’entreprise dans un incubateur proche de Montpellier, une nouvelle startup « media sportif », une dernière expérience dans le voyage à vélo et de nouveau une startup « media sportif » OlaaaSports.com 🙂

– Quelles ont été tes expériences dans le milieu des startups?

Je crois que j’ai eu la chance de connaitre des expériences différentes dans ce milieu. Création d’une startup avec un ami, problèmes d’associés, échec de levée de fonds, revente des parts, réussite d’une levée de fond et liquidation judiciaire. Tout ça en très peu de temps… 5 ans. C’est très très formateur, mais tellement excitant que c’est très difficile de retrouver le « goût » dans des entreprises dites classiques.

– Une anecdote à nous raconter à ce sujet?

J’ai des dizaines d’anecdotes. Les rencontres et les personnes restent le coeur des anecdotes startups. Il y a des personnes qui vous marquent à vie car elles vous aident à avancer, alors qu’il faut être clair, vos idées sont très farfelues pour 90% des gens.

Mais si il y avait une anecdote à raconter… je crois que c’est lors de ma première startup en 2009, nous recherchions des fonds sur Paris et nous n’arrivions pas à rencontrer Marc SIMONCINI. Mon associé et moi on a attendu un matin devant son bureau avec notre Business Plan à la main en attendant qu’il arrive au travail. Une fois qu’il a été là on lui a sauté dessus pour lui donner notre BP. Quelques semaines après nous avons eu un rendez-vous avec lui et il était prêt à mettre 50 k€ dans notre boite si nous réussissions notre campagne de crowdfunding ! Vous imaginez l’excitation en plus c’est un mec très cool.

Après il y a les rencontres avec Antoine CALDERINI, Pierre ALZINGRE, Sabine SAFI et Cedric O’Neil, Camille ROUX, Tristan COLOMBET, Olivier REYNAUD, Thomas BOUTIN, Arnaud ROUSSEL… il y aurait une anecdote avec chacun d’entre eux.

– Penses-tu que pour créer une startup qui réussisse il vaut mieux engranger de l’expérience chez l’annonceur ou en agence par exemple ou bien cela n’a pas d’importance, on peut se lancer même quand on est étudiant?

Foncez quand vous en avez envie, c’est mon premier conseil 😉 Startup, c’est avant tout un état d’esprit, une manière de fonctionner, qui soit dit en passant se perd. Ce que vous allez apprendre en agence, management, gestion de projet, budget etc… ce sont des méthodes classiques. Ces méthodes ne servent pas pour un lancement de startup où vous n’avez pas de budget et pas d’équipe.

Je dirais que lorsqu’on est étudiant on a plus l’habitude de la débrouille, du bon sens, de la logique… donc tout ce qu’il faut pour foncer dans une startup ! Alors allez-y !

– Quels sont les 5 conseils que tu donnerais pour réussir une levée de fonds?

Impossible ! Je n’en donnerais que 2 : Croire en son projet et ne pas faire de la levée de fonds son objectif, le client/utilisateur doit rester l’objectif.

– Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui veut créer sa startup?

De ne pas avoir peur de l’échec. C’est le principal frein, je pense à toutes démarches de création. Pour moi une startup est avant tout une idée à contresens… Une idée qui va à l’encontre d’une manière de penser, de consommer… Alors il y a aura des échecs c’est obligatoire.

– Quels sont les 3 startups ou entrepreneurs qui t’inspirent?

TEADS. C’est ouf ce qu’ils ont fait. Hallucinant même.

1001 PHARMACIES. Quand je vous disais qu’il fallait être à contre courant… eux ils y sont ou étaient.

Josselin RIOU. Là c’est pas le coté startup, c’est un jeune journaliste sportif, son engagement est total ! J’ai rarement retrouvé ça chez quelqu’un. Il met tout, tout le temps… avec de la bonne humeur !

– Tu es très présent sur Twitter avec un compte de veille sur le marketing du sport @remifructus. Avec + de 4000 followers, quelles sont les 5 conseils, astuces, outils que tu conseillerais à un étudiant qui veut construire une communauté de fans sur Twitter ?

  • Un bon robot comme Sociallymap par exemple qui cure l’information 🙂
  • Se donner du temps, j’ai attaqué twitter au début, début.. et 4000 c’est pas non plus hallucinant
  • Répondre aux personnes, questions, MP, recherches de stages etc…
  • Aimer être sur twitter 🙂
  • Pas de 5ème conseil, à contresens j’ai dit !

– Quelles sont selon toi les tendances en digital qui vont exploser dans le secteur du sport en 2017? Pourquoi?

Je suis assez mauvais pour voir les tendances à court terme, ce que je sais c’est que le secteur du sport en général manque d’expérience client que ce soit devant la télévision, lors de la pratique sportive ou quand on va au stade.

Pourquoi ?

Et bien, l’expérience « client » c’est l’émotion, le souvenir… donc la fidélisation. Si on veut refaire vivre le sport passion… le passage est obligé.

– Y a t-il une campagne de marketing digital ou une campagne de pub dans le secteur du sport qui a attiré ton attention?

Candide THOVEX. Je suis un grand fan de ce que fait Candide THOVEX. La pub THE NEW CANDIDE 4.0 de la marque faction. Je ne suis pas objectif, car fan, mais je trouve que les sports extrêmes ont toujours été très en avance sur l’expérience. Je vous conseille de suivre aussi ce que fait Charlotte CONSORTI en kite surf 🙂

– Comment penses-tu qu’on peut faire évoluer la fan experience dans les stades en France?

Arrêtons de vendre des places ! Vendons des moments, des idées, un engagement 🙂 Facile à dire… il y a un reportage qui m’a beaucoup plu. Bon dernier de la 2 ème division allemande, le FC Sankt Pauli joue à guichets fermés, compte 11 millions de fans à travers le monde, et se bat autant pour ses valeurs antiracistes et antifascistes que sur le terrain.

Si demain le MHSC devient le premier club qui combat le réchauffement climatique peut-être que je m’abonnerais pas vous ?

– Quels sont tes projets pour 2017?

Je continue à développer OlaaaSports.com. Toi aussi, deviens journaliste sportif ! Nous lançons des challenges à nos rédacteurs pour gagner des expériences dans les stades. Le Montpellier Herault Rugby a été le premier à tester nos challenges rédacteurs. La communauté a aimé l’idée de rédiger des articles dans le but de vivre une expérience journalistique. Sur 2017 on développe aussi une agence de développement du Sport : Comiti Sport.

 

Merci à Remi d’avoir répondu à nos questions. Nous lui souhaitons de belles réussites à l’avenir et de trouver de nouvelles idées à contresens!