Le financement participatif ou crowdfunding, se traduit littéralement par le financement par la foule (voir ici). En effet, lorsque vous vous lancez dans une aventure participative et collective vous allez fédérer, autour de votre projet sportif, votre communauté. L’un des facteurs clés de succès pour votre projet est la communication. Tour d’horizon de mes meilleurs conseils pour réussir votre campagne de crowdfunding sportif.

 

Ma famille puis mes amis

comment réussir sa campagne de crowdfunding dans le sportLa première étape est de lister les différentes personnes que vous allez contacter. Pour cela, je vous recommande de le faire sous forme de cercle. Il en existe trois du plus proche (amis / famille) au plus éloigné (connaissances). Lister vos cercles vous permettra de mieux définir votre budget. En effet, le don moyen est d’environ 60 euros il vous suffit de le multiplier par le nombre de potentiels contributeurs pour avoir une idée de votre budget.

J’adapte mon message

Quotidiennement, je ne m’adresse pas de la même façon à mes parents qu’à mes amis ou mes collègues de travail. Lorsque je vais contacter mes futurs contributeurs il est important d’adapter mon message. La personnalisation d’un message est un facteur clé de succès. Dans l’idéal si j’ai un emploi du temps plutôt libre je fais un peu de teasing auprès de ma communauté.

Je prends le temps

Il s’agit d’un point très important pour le futur succès de ma campagne de crowdfunding sportif. Pour impliquer ma communauté, je contacte mes interlocuteurs et interlocutrices personnellement. Plus globalement, plus je montrerai à ma communauté que je suis impliqué dans mon projet plus son implication sera importante. Personnellement, je ne lis pas les newsletters que je reçois alors je n’en ferai pas pour ma campagne de crowdfunding.

J’anticipe au maximum

Lorsque je lance une campagne de financement participatif, je ne me décide pas du jour au lendemain. Je réfléchis au message que je vais diffuser, à mon projet sportif et aux supports de communication que je vais utiliser. J’en parlais un peu plus haut, l’anticipation me permettra de mettre un maximum de chances de mon côté.

Je réalise une belle fiche projet

La fiche projet est la vitrine de mon projet sportif il est donc primordial qu’elle soit de qualité. Il faut qu’elle donne envie à mes contributeurs de s’y investir. Dans la structure de cette dernière je fonctionne de la façon suivante : je me présente (ou je présente l’équipe / le club), j’explique pourquoi je lance une campagne de financement participatif, je détaille mon budget, j’ajoute quelques photos. Sans être un expert vidéo j’en réalise une petite pour mieux communiquer autour de mon projet.

J’utilise les réseaux sociaux au bon moment

Les réseaux sociaux me permettent de communiquer massivement sur mon projet. Néanmoins, je ne communique pas tout de suite car un projet à 0% et 0 contributeur n’est pas vendeur. J’attends que le projet atteigne la barre des 20% de son objectif avant de le mettre en avant.

financement participatif club sport

Je n’oublie pas les entreprises

Un grand nombre d’entreprises sont à la recherche de proximité avec les clubs et sportifs amateurs et tous les détails de ma fiche projet me permettront d’être accompagné par une entreprise. Également, je regarde les plateformes de crowdfunding car un grand nombre d’entre elles collaborent avec des entreprises. Altran pour les étudiants, FDJ pour les projets de sport féminin

Je la joue collectif

trouver des sponsors pour une association sportive

 

Lorsque je lance une campagne de financement participatif avec mon équipe je n’oublie pas que c’est un projet collectif. En effet, il est toujours plus facile de mobiliser 40 personnes à 10 que seul. Du début à la fin, un projet collectif doit le rester !

 

Simon Voisin

Bonjour, je m’appelle Simon j’ai 28 ans et je travaille dans le milieu du sport depuis 5 ans. N’hésitez pas à me contacter pour discuter sport à Londres 😊